teaser picture of the campaign

Référendum

Non aux cadeaux fiscaux pour les familles aisées

La majorité de droite a décidé d’augmenter les déductions pour enfant à 10 000 francs. Ce qui est vendu comme un soutien aux familles est en fait un cadeau pur et simple aux plus hauts revenus. Ce ne seraient que celles et ceux qui n’en ont pas besoin qui bénéficieraient de ces déductions sur l’impôt fédéral direct.

Seul un quart des 350 millions de francs profiterait aux familles dont le revenu brut se situe entre CHF 100 000.- et CHF 150 000.-. Les familles de la classe moyenne ne recevraient que les miettes de ce cadeau fiscal. Mais ils en paieraient la facture, car les recettes de la Confédération diminueraient. Et si les réductions de primes devaient encore diminuer et les tarifs des crèches augmenter, ces familles de la classe moyenne seraient alors les premières touchées.

45 % des familles ne paient pas d’impôt fédéral parce qu’elles gagnent trop peu. Elles ne peuvent pas non plus compter sur des déductions fiscales. Les familles qui en auraient effectivement besoin n’en tireraient donc aucun bénéfice.

Ce cadeau fiscal aux familles aisées aurait un coût d’au moins 70 millions de francs par année pour les cantons. Or, les cantons financent notamment la formation, les réductions de primes ou les transports publics.

Comment payer les primes d’assurance-maladie ? Où peut-on trouver un logement abordable ? Est-il encore possible de trouver des places libres en crèche ? Ce sont ces questions qui préoccupent les familles. Quiconque souhaite mener une politique familiale efficace doit commencer par là – et non par des cadeaux fiscaux aux familles qui n’en ont pas besoin.

Pour plus d’informations

2767 signatures en ligne

Soutiens cette campagne en la signant maintenant.

Comment participer ?

Signe les initiatives et référendums directement sur notre site internet. Facile !

1. Remplir

Remplis le formulaire. Nous te transmettons ton coupon d'initiative personnalisé.

2. Imprimer

Afin que ta voix compte (loi fédérale sur les droits politiques), tu dois écrire à la main ton nom et ton prénom et signer le coupon.

3. Envoyer

Tu n'as alors plus qu'à plier le coupon, joindre ses côtés avec du papier collant et le déposer dans la boîte aux lettres la plus proche. Aucun timbre n'est nécessaire !