Initiative pour une 13e rente AVS

Initiative pour une 13e rente AVS

Mieux vivre à la retraite

Collection, Suisse

5’859 signatures

Archivé

Toute personne mérite une bonne rente après une vie de travail. Or, les rentes de l’AVS sont trop basses et celles du 2e pilier sont en train de s’effondrer. Pendant ce temps, les loyers et les primes-maladie augmentent : il reste toujours moins d’argent pour vivre. Les femmes sont particulièrement mal loties. En Suisse, il y a assez d’argent pour des rentes décentes pour toutes et tous, pas seulement pour les gros revenus.

Plus pour vivre

Avec la 13e rente AVS, nous pourrons améliorer les rentes des salarié-e-s ordinaires. Il n’y a plus de temps à perdre : les loyers et les primes-maladie ne cessent d’augmenter et les retraité-e-s ont toujours moins pour vivre. La moitié des personnes qui sont parties à la retraite en 2017 doivent s’en sortir avec une rente de moins de Fr. 3476.- par mois, 2e pilier compris.

Plus pour les femmes

Avec la 13e rente AVS, nous corrigeons le trop faible niveau des rentes des femmes. Seule l’AVS prend en compte, dans le calcul des rentes, le travail non rémunéré de soins et d’assistance très souvent assumé par les femmes. Augmenter les rentes AVS est le moyen le plus efficace pour améliorer le niveau de rentes des femmes.

Plus de fiabilité

Avec la 13e rente AVS, nous compensons l’effondrement des rentes du 2e plier. Depuis plus de dix ans, les rentes versées par les caisses de pensions ne cessent de baisser alors que les salarié-e-s cotisent toujours davantage. Seule une AVS renforcée permet de compenser de manière fiable les effets de la crise du 2e pilier.

Moins d’alarmisme

Avec la 13e rente AVS, nous défendons l’AVS face à l’alarmisme des banques et des assurances. Elles veulent vendre le plus possible de produits du 3e pilier, car c’est avec cela qu’elles font de l’argent. Effectivement, à part l’AVS, il n’y a aujourd’hui que les bénéfices des assurances et des banques qui sont stables. Nous n’avons pas besoin d’alarmistes et de profiteurs ou profiteuses, mais plutôt d’une prévoyance vieillesse sur laquelle on peut compter. Seule l’AVS est capable de relever ces nouveaux défis de façon solidaire.

Une AVS plus forte

Avec la 13e rente AVS, nous stoppons le démantèlement des rentes. Les forces de droite n’arrêtent pas de faire pression pour baisser les rentes et augmenter l’âge de la retraite. Elles veulent ainsi mettre à mal un système qui bénéficie à tout le monde. Grâce à son mode de financement solidaire, 92 % des assuré-e-s reçoivent plus de l’AVS qu’elles ou ils ont versé.

Texte d'initiative

La Constitution est modifiée comme suit :
Art. 197, ch. 12

12 . Disposition transitoire ad art. 112 (Assurance-vieillesse, survivants et invalidité)

1 Les bénéficiaires d’une rente de vieillesse ont droit à un supplément annuel s’élevant à un douzième de leur rente annuelle.

2 Le droit au supplément annuel prend naissance au plus tard au début de la deuxième année civile suivant l’acceptation de la présente disposition par le peuple et les cantons.

3 La loi garantit que le supplément annuel n’entraîne ni la réduction des prestations complémentaires ni la perte du droit à ces prestations.

Comité

L’initiative populaire pour une 13e rente AVS bénéficie d’un large soutien. Représentant-e-s des salarié-e-s, jeunes et retraité-e-s, syndicats, organisations et associations diverses : toutes et tous s’engagent ensemble pour « Mieux vivre à la retraite », comme l’indique le titre officiel de l’initiative.

Le comité de l’initiative 13xAVS reflète bien l’ampleur du soutien et sa diversité. Les membres du comité d’initiative sont :

Gabriela Allemann, Présidente Femmes protestantes en Suisse; Vania Alleva, Présidente Unia; Marina Carrobio, Vice-présidente PS; Denise Chervet, Présidente Association suisse des employés de banque; Annette Dannecker, Co-présidente Société Suisse de Pédagogie Musicale; Davide de Filippo, Co-secrétaire général SIT; Martine Docourt, Co-présidente PS Femmes; Aldo Ferrari, Vice-président Unia; Roland Grunder, Co-président Conseil suisse des aînés; Barbara Gysi, Présidente Association du personnel de la Confédération; Bea Heim, Présidente FARES et Co-présidente Conseil suisse des aînés; Ronja Jansen, Présidente Jeunesse Socialiste; Christiane Jaquet Berger, Présidente AVIVO; Pierre-Yves Maillard, Président Union syndicale suisse; Mattea Meyer, Conseillère nationale; Patrizia Mordini, Co-présidente Commission féminine USS; Daniel Münger, Président Syndicom; Sandrine Nikolic-Fuss, Présidente Kapers; Léonore Porchet, Conseillère nationale; Katharina Prelicz-Huber, Présidente SSP; Heidi Rebsamen, Secrétaire centrale Garanto; Samuel Rohrbach, Président SER; Dagmar Rösler, Présidente LCH; Giorgio Tuti, Président SEV; Manuela Weichelt, Conseillère nationale; Kathrin Ziltener, Co-présidente Commission de la jeunesse USS; Rolf Zimmermann, Président Commission des retraité-e-s USS

Contact

Union syndicale suisse

Monbijoustrasse 61

3007 Berne

Coordonnées bancaires

IBAN: CH16 0900 0000 1532 9904 6

Compte: 15-329904-6

Banque: PostFinance, Mingergasse 20, 3030 Bern

BIC: POFICHBEXXX

Ce projet est désormais terminé et ne peut plus être soutenu.
Tous les projets